À propos des jardins

 

Savez-vous l’origine du nom «les Petites Écores»? Il s’agit de l'ancien nom du village de Pointe-Fortune où nous sommes situés, et le mot écore veut dire escarpement d'une côte. La parcelle de terre d'un hectare, que nous louons, est située à la Ferme les Petites Écores où vous trouvez du miel et de l’argousier.

 

Sur notre parcelle loué, nous pratiquons une agriculture bio intensive sur petite surface. Cela signifie que nous portons une attention particulière à notre sol. Nous n'utilisant pas de grosse machinerie pour éviter la compaction du sol et nous effectuons une rotation des cultures, amendons avec du composte, du fumier de poule sec et des engrais vert. Nous utilisons des filets anti-insectes pour protéger les légumes et des bâches noir pour limiter les plantes non désirées.

 

Pour en apprendre plus venez nous visiter

 

À propos de la fermière

 

Je me présente, Hélène Sabourin, votre fermière! J’ai étudié en horticulture au cégep Montmorency à Laval et en géographie à l’université de Montréal. Ma passion, la nature! J'ai grandit en banlieue de Montréal, mais grâce à mes parents j'ai pu avoir les deux mains dans le jardin familiale. Je rêvais d’avoir mon petit lopin de terre à cultiver depuis que je suis toute petite. Puis j'ai eu la chance de confirmer ma passion pour l'agriculture et en apprendre un peu plus sur le métier en allant faire du bénévolat à la ferme Coopérative Tourne-Sol pendant 2 saisons. Voilà, mon rêve se réalise et je vous remercie de me faire confiance, car sans votre appuie et notre partenariat cela ne serait pas possible.

 

Stage/bénévoles

 

Les bénévoles sont toujours les bienvenue! Contactez-moi pour en savoir plus.

Offre de stage c'est [ici]

 

 

Revue de presse

 

Le 7 avril  2015, notre entreprise s’est distinguée en remportant le premier prix local de la catégorie BIOALIMENTAIRE, dans le cadre du 17e Concours québécois en entrepreneuriat.

Voir l'article sur Infosuroit.

 

Jardins du futur

Face aux changements climatiques, aux nombreux désastres écologiques et à une industrie alimentaire qui est trop lente pour changer ses méthodes de productions, certaines personnes, comme moi, préfèrent ne pas trop y penser. La suite >>>

JARDIN LES PETITES ÉCORES

 

 

WEBMESTRE | richardx.ca